Skip to main content

Nouveau livret par Patrimoine Bolton -- "UN HÉROS AUTHENTIQUE, MAIS MÉCONNU George Harold «Harry» Baker, 1887-1916"

Printer-friendly versionPrinter-friendly version

--le 7 novembre 2016.

UN HÉROS AUTHENTIQUE, MAIS MÉCONNU George Harold «Harry» Baker, 1887-1916, écrit Serge Wagner, publié par Patrimoine Bolton Heritage, en collaboration avec Patrimoine Canada.

Ce livret de 32 pages, illustré en couleur, publié en français et en anglais, sera offert gratuitement aux 150 premiers visiteurs de cette exposition, qui se tiendra de 11 au 16 novembre, de 10 h à 16 h, à la salle du conseil de l’Hôtel de ville

Depuis quelques années, la mémoire du Lieutenant-colonel G. H. Baker (1877-1916) a recommencé à être commémorée. En publiant ce livret – la première publication à revoir de façon approfondie la vie du héros en 100 ans –, Patrimoine Bolton Heritage vise à faire connaître la vie d’un individu remarquable, et à réhabiliter sa mémoire.

EXTRAIT

Un héros authentique, mais méconnu
George Harold « Harry » BAKER
1877-1916

par Serge Wagner

George Harold (Harry) Baker est né dans les Cantons-de-l’Est (Eastern Townships) en 1877, dans une famille loyaliste bourgeoise. Il semble être né sous une bonne étoile, et il réussit dans toutes ses entreprises. Devenu avocat, il cofonde une firme bientôt prospère et qui subsiste de nos jours. En 1911, il est élu député de Brome.

En 1914, lorsque la Guerre éclate, Harry est âgé de 36 ans, et il se porte immédiatement volontaire en levant un régiment de cavalerie dans les Cantons-de-l’Est. À l’été 1915, enthousiaste, il s’embarque à la tête des 600 hommes de son régiment. Moins d’un an plus tard, le 3 juin 1916, Harry Baker est tué par un obus lors de son tout premier jour de vraie bataille.

Le Colonel Baker fut le seul parlementaire canadien mort au combat, et il fut d’abord honoré à ce titre au Parlement du Canada qui érigea une statue en son honneur.

Bientôt, toutefois, les autorités canadiennes et militaires oublièrent George Harold Baker. En 1923, dans son propre comté de Brome, on le méprisa de façon posthume en n’inscrivant même pas son nom dans la liste des soldats du comté morts au combat.

En fait, pendant 50 ans, ce furent ses anciens soldats qui préservèrent sa mémoire, entre autres, en se rendant devant sa statue, au Parlement du Canada. Le dernier pèlerinage des Vétérans âgés eut lieu en juin 1966, dans l’indifférence générale du Parlement.

Depuis quelques années, la mémoire du colonel Baker a commencé à être remémorée dans les Cantons-de-l’Est.

En publiant ce livret – la première publication à revoir de façon approfondie la vie d’Harry Baker en 100 ans –, Patrimoine Bolton Heritage vise à faire connaître la vie d’un individu remarquable, et à réhabiliter sa mémoire.

Pour renseignements, contactez : sergewagner@hotmail.com.