Skip to main content

Advert

Circuit patrimonial : Comté de Brome

Version imprimableVersion imprimable
Auteur: 
Dwane Wilkin

trails_009.jpg

À la frontière des Cantons de l’Est du Québec, s’étalant parmi les Appalaches depuis les montagnes Sutton jusqu’au lac Memphrémagog, se trouve le comté de Brome. Reconnue pour ses lacs et montagnes, la région conserve également de solides liens historiques qui vont au-delà de la frontière internationale.

Plusieurs des premiers colons de Brome étaient des loyalistes de la Nouvelle-Angleterre qui s’étaient battu ou avaient aidé les forces Britanniques lors de la Révolution Américaine et avaient ainsi quitté ou perdu leurs demeures lorsque la guerre tira à sa fin. Lorsque la Grande-Bretagne incita la région à la colonisation en 1792, ces colons s’installèrent vers l’est, le long de la rivière Missisquoi, de la Baie Missisquoi jusqu’aux nouveaux cantons de Sutton, Potton et Bolton.

Les pionniers de la Nouvelle-Angleterre, habitués aux dures épreuves de la vie frontalière, amenèrent de précieuses techniques et habiletés à ce qui s’appelait alors le Bas Canada (Québec). Ils défrichèrent les terres et les routes, produisirent de la potasse, construisirent des moulins et cultivèrent le sol.

Avec l’arrivée du chemin de fer, quelques-unes de ces colonies devinrent des villes à moulins et centres de transport importants dans le 19e et début du 20e siècle. Le tourisme a désormais pris la place de l’agriculture en tant que pilier économique de la région.

brome_map.jpgComment s’y rendre

Ce circuit patrimonial touche 12 colonies pionnières et quelques points de repères et d’intérêts entre le Lac Brome et la frontière du Vermont. De Montréal ou Sherbrooke, suivre l’autoroute 10 jusqu’à Waterloo et prendre la sortie sud vers la route 243.

Knowlton

Un des premiers villages à moulins qui s’épanouit dans les années 1800, Knowlton chérit son histoire loyaliste et l’a précieusement préservée. De nos jours, Knowlton est un centre de tourisme majeur, offrant de plaisants aménagements aux visiteurs.

brome_academy_bchs_mf.jpgLe complexe du Musée Historique du comté de Brome sur la rue Lakeside (Rte 243) occupe le premier bâtiment scolaire public de Knowlton, la ‘Knowlton Academy’ (1854) et présente maints objets de fabrication Amérindienne, meubles et reliques de l’éducation rurale de l’époque. Un guide historique pédestre, disponible au musée, raconte l’architecture Victorienne de Knowlton.

Le nom du village honore le colonel Paul Holland Knowlton. Natif du Massachusetts et de souche loyaliste, Knowlton fut membre du Parlement de la région pour le Bas Canada de 1830 à 1834. Le village a grandi autour du barrage et du moulin qu’il a construit sur le ruisseau ‘Cold Brook’, en 1836. La meule originale du moulin est exposée sur l’aire de pique-nique du déversoir, près de la rue Lakeside (Rte 243). De l’autre côté de la rue se trouve une maison en pierres des champs, construite en 1852 par un tanneur nommé Israel England.

Grâce à de riches montréalais qui commencèrent à se construire des résidences secondaires dans le village vers la fin des années 1800, Knowlton fut épargné de la chute économique ressentie dans les villes à moulins avoisinantes.

L’école pionnière Tibbits Hill

brome_tibbits_hill_mf.jpgEn suivant la route 104 vers l’ouest, le circuit atteint la rue Tibbits Hill. En tournant à la droite, on aboutit à l’école ‘Old South Schoolhouse’. Bâtie en 1844, cette structure de pierres des champs composée d’une seule pièce servait aux élèves anglophones jusqu’en 1928. Gérée par la société historique du comté de Brome, l’école contient plusieurs meubles d’époque. L’établissement est ouvert aux visiteurs tous les dimanches de Juin à Août, de 14h à 16h30, ou sur rendez-vous.

Musée historique du comté de Brome
130 Lakeside, Knowlton
(450) 243-6782

Village de West Brome

La jonction des routes 104 et 139 est connue sous le nom de ‘Gilman’s corner’. Dirigez-vous vers le sud le long de la route 139 vers le village historique de West Brome sur la rivière Yamaska. Cette communauté fut construite autour d’une usine de lainage, une scierie et un moulin à farine situés sur la rivière, gérés par la famille Hungerford dans les années 1800. La maison originale de la famille se trouve en face de l’imposante église la ‘Anglican Church of the Ascension’. Assurez-vous de visiter le marché général F.G. Edwards, sur la rue McCurdy, à peine modifié depuis son ouverture en 1852.

Une courte visite complémentaire vous fera découvrir deux points de repères intéressants : une rare grange circulaire et un repère érigé à l’endroit même où le tout premier habitant du canton de Brome, Henry Collins, construisit sa maison en 1795. Depuis l’intersection principale (rte 139), suivez la rue Scott en dépassant la grange circulaire jusqu’à la rue Miltimore et tournez à gauche. Le repère des Collins se trouve dans le champ du côté gauche de la rue, près du sommet de la colline.

Sutton

brome_sutton_mf_coll.jpgL’approche la plus scénique vers cette véritable Mecque pour les amoureux de la nature est en prenant la rue Draper Hill depuis la route 139. Cette portion de route en gravier longe le cimetière pionnier de North Sutton. Un peu plus loin, le circuit mène à une maison de ferme en pierres des champs au coin de Draper Hill et Woodward. Cette maison fut bâtie vers 1834 par Horace Sweet, un colon venu de New York dont la famille extrayait le cuivre de la région pour la vente au sud de la frontière durant la guerre civile aux Etats-Unis.

Le cimetière Sweet sur la rue Woodward offre une magnifique vue des montagnes Sutton. Pour atteindre le village, suivez Woodward jusque dans la vallée. Le bureau d’information touristique, situé au 11 rue Principale, fournit un guide illustrant 16 bâtiments historiques dans le village. Le musée ‘’Edbert Museum of Communications’’ de Sutton, situé au 30A rue Principale, présente une exposition très intéressante de la technologie de la communication.

Connu au départ sous le nom de ‘Sutton Flats’, ce village vit le jour vers 1800 lorsque William Huntingdon érigea des moulins sur la rivière près du site de l’Hôtel de ville. Les industries laitières et forestières locales se développèrent dans les années 1860 avec l’arrivée du chemin de fer, le ‘Southeastern counties Junction railway ‘, qui deviendrait éventuellement une portion du Chemin de fer Canadien Pacifique.

Tourisme Sutton : 1-800-565-8455 / (450) 538-8455
Site Web : www.info-sutton.qc.ca
Musée Edbert : 1-450-538-3222

Abercorn

Reconnu comme étant le berceau du comté de Sutton, ce hameau se trouve à deux pas de la frontière du Vermont. C’est ici, tout près de la rivière Sutton, que le loyaliste du New Hampshire, Thomas Shepard, s’établit en 1792. Tout juste à l’est du croisement des rues principales sur le Chemin des Églises, se trouve une plaque commémorant le cimetière ‘Old Abercorn’ (1809).

Durant plusieurs années, Abercorn était connu sous le nom de ‘Shepard’s mills’ (les moulins de Shepard). En traversant le village vers le sud par la rue Thibeault, on passe plusieurs maisons historiques et on arrive à un pont qui surplombe les chutes où les premiers moulins de bois de charpente et de blé à moudre furent érigés. En 1845, une maison de douane et un bureau de télégraphe débutèrent leurs opérations près de là, suivit d’un bureau de poste en 1848.

En 1870, Abercorn était devenue une ville frontalière occupée avec quelques magasins, une forge et deux églises. Avec l’arrivée du chemin de fer, la communauté devint prospère étant un point d’expédition de chargements de lait.

Durant les années de prohibition aux Etats-Unis, une fermette du village connue sous le nom de ‘Pinetree Inn’ devint une source favorite pour les clients américains assoiffés. De nos jours, les visiteurs sont attirés vers la fameuse boulangerie d’Abercorn.

Glen Sutton

Allan Edson, un peintre paysagiste reconnu du 19e siècle, fut inspiré par les collines et les forêts de ses comtés natifs. C’est dans cette colonie pastorale sur la rivière Missisquoi qu’il habitait et travaillait dans les années 1880.

Depuis Abercorn, le circuit vous plonge dans un ravin spectaculaire vers la vallée Missisquoi. Jusqu’en 1846, la route était à peine plus praticable qu’un sentier pédestre et Glen Sutton n’a jamais attiré un grand nombre de colons. Toutefois, de loyaux colons, dirigés par James Miller construisirent une école en 1823 et une maison publique en 1836. Des pasteurs remontaient la rivière en canoës depuis Richford au Vermont.

Un marqueur historique sur la rue Missisquoi Valley, à l’est du village, révèle l’emplacement de l’église la ‘Good Shepherd Anglican Church’ (1877), qui fut vendue en 1999 et transformée en salle de concert.

Dunkin

Le colonel Hendrick Ruiter occupe une place toute spéciale dans les traditions loyalistes des Cantons de l’Est. Après s’être allié avec les forces Britanniques, les natifs de New York passèrent plusieurs mois à se cacher des rebelles Américains près de l’Albany. Il se joint plus tard à une attaque sur un bastion rebelle à Bennington au Vermont, qui échoua et passa le reste de la guerre à épier et à conspirer des descentes au sud de la frontière.

La loyauté de Ruiter lui fut utile : ce hameau est l’endroit où il bâtit sa maison et son moulin de blé à moudre en 1796 après avoir obtenu les titres de 27 000 acres de terre.

Dunkin prospéra comme étant une communauté d’exploitation forestière. Du bois était flotté sur la rivière Missisquoi jusqu’à Richford, Vermont. Au début du 20e siècle, la compagnie de machines à coudre Singer gérait un camp de bûcheron sur la rue Ruiter Brook pour fournir le bois pour ses usines à St-Jean-Sur-Richelieu.

Les bâtiments d’héritage de Dunkin sont perdu ou s’effondrent, victimes d’une économie agricole disparue. Une église délabrée, les ruines d’un atelier de forgeron et une grange bric-à-brac qui fut jadis un magasin général racontent de meilleurs jours. Une école historique survit, cependant rénovée en maison privée. Peint en bleu, ce bâtiment se situe sur la rue Sargent, à quelques mètres de l’autoroute.

Highwater

1-highwater_sm.jpgSi l’on se fie à la tradition, cette fourche dans la rivière où les branches nord et sud de la Missisquoi se rencontrent était le point le plus à l’ouest d’un ancien passage entre le lac Champlain et le lac Memphrémagog. Appelé South Potton au début, ce hameau se développa avec l’arrivée du chemin de fer en 1873.

Durant la prohibition, les hôtels de Highwater étaient en plein essor grâce à l’alcool qu’ils servaient aux clients Américains. Dans les années 1970 et 1980, un scientifique de fusée et trafiquant d’armes international du nom de Gerald Bull engagea 200 employés à son Complexe de recherche spatiale ici-même. Bull mettait au point un canon à longue portée peu avant son assassinat en Europe en 1990.

Mansonville

brome_mansonville_mf_coll.jpgCe village hérita son nom d’une importante famille de pionniers dont les descendants habitent encore la région. Tout en bas de la rue Mill, on peut apercevoir les restes de pierre du complexe de moulins de Robert Manson. Manson était un entrepreneur loyaliste qui géra des moulins à scie et de blé à moudre sur la rivière Missisquoi, à partir de 1811.

L’Association d’Héritage de Potton a mis au point une série de guides contenants des points de repères de la région, dont une visite historique pédestre du village. Obtenez en des exemplaires en vous présentant au bureau local de tourisme, situé dans la maison historique Reilly (environ 1850) au 302 Principale. Des visites guidées sont disponibles à l’Association du Patrimoine de Potton (Potton Heritage Association) au (450) 292-3020.

Maison Reilly : (450) 292-3109

La série des circuits patrimoniaux est présenté par le Réseau du Patrimoine Anglophone du Québec grâce à l’aide financière fournit conjointement par le Département du Patrimoine Canadien et le Développement Économique du Canada. La contrainte d’espace ne permet pas la mention de tous les sites existants. Remerciements à Marion Phelps et à l’Association Historique du Comté de Brome. Pour de plus amples informations vous pourrez nous rejoindre au (819) 564-9595 ou sans frais au 1-877-964-0409 ou encore visiter notre site web au www.qahn.org.

logo-caneconomic.giflogo-canheritage.gif