Skip to main content

Vie de pionnier - maréchal-ferrant

Version imprimableVersion imprimable

blacksmith.1.jpgLe maréchal-ferrant était l'un des hommes les plus importants qui pouvait arriver dans un village de pionniers. Le terme anglais pour maréchal-ferrant, blacksmith, provient de black, métal noir, et de smite, frapper fort. Le maréchal-ferrant rendait de nombreux services essentiels dans une communauté, le premier étant de garder les sabots des chevaux en bonne condition.

Les chevaux étaient indispensables tant pour le travail que pour le transport. Ils devaient être ferrés régulièrement. Un cheval aux sabots blessés ne pouvait pas travailler. De bons fers à cheval, ajustés adéquatement, contribuaient à la vie active au travail du cheval.

Le maréchal-ferrant possédait une forge où, à l'aide de soufflets, il entretenait un feu très chaud. Il disposait aussi d'une enclume, constituée d'une barre en fer massif sur laquelle il pouvait forger les fers à cheval sortis tout brûlants du feu. Après avoir formé le fer pour l'adapter de manière appropriée au sabot du cheval, il le plongeait dans de l'eau froide afin de tremper le métal et le refroidir. Puis, il clouait le fer au sabot.

Le maréchal-ferrant fabriquait toutes sortes d'objets en métal à usage domestique pour les colons : clous, gonds, têtes de hache.