Skip to main content

Sous le charme du lac Memphrémagog

Version imprimableVersion imprimable

medium_memphre4.jpgLe lac Memphrémagog, l'un des joyaux des Cantons-de-l'Est. Dérivé d'un mot abénaquis, d'après la tradition, pour "Belles eaux" ou moins romantiquement, "À la grande étendue d'eau", le lac Memphrémagog présente certains des panoramas les plus impressionnants dans la région. Le lac s'étend sur 44 km (27 mi), partant au-delà de Newport au Vermont, dans sa partie sud jusqu'à Magog au Québec, dans sa partie nord. Le passé du Memphrémagog est presque aussi coloré que le soleil qui se couche à l'arrière du mont Owl's Head vers la fin d'une belle journée ou que lorsque les arbres qui bordent ses rives et s'habillent de mille teintes brillantes de rouge et d'orange en automne.

AU DÉBUT
Au début de son histoire, le lac Memphrémagog servait de réseau de transport canotable pour les Amérindiens qui peuplaient la région. Vers la fin des années 1700, alors que des défricheurs américains commençaient à se frayer un chemin vers le nord, traversant la Nouvelle-Angleterre en direction du Canada, le lac continua à servir de voie navigable essentielle.

medium_memphre2.jpgÀ l'embouchure nord du lac, la rivière Magog s'écoulait vers le lac Magog et la rivière Saint-François qui, à son tour, se déversait dans le fleuve Saint-Laurent. Vers le milieu des années 1800, le lac Memphrémagog se transforma en lieu de villégiature pour les voyageurs venant des deux côtés de la frontière. Au début, le lac constituait un endroit de plaisance pour les bien nantis qui achetèrent de vastes propriétés le long de la rive est, en particulier autour du paisible hameau de Georgeville, et le long de la rive nord-est de Newport. Par la suite, l'arrivée du chemin de fer aux deux bouts du lac - le Passumpsic Railway et le Waterloo & Magog Railway - amena un flot constant de passagers en provenance de Montréal et de la Nouvelle-Angleterre. La région était en plein essor!

DES GRANDS HOTELS
Des grands hôtels luxueux furent construits. Le Memphrémagog House à Newport et le Mountain House au pied d'Owl's Head, à leur époque, étaient réputés partout en Amérique du Nord pour leur luxe et leur cachet. Des bateaux à vapeur tels la Mountain Maid et la Lady of the Lake promenaient les voyageurs d'un bout à l'autre du lac. Le lac Memphrémagog était devenu la destination de vacances par excellence au nord de la Nouvelle-Angleterre et dans les Cantons-de-l'Est. Les grands hôtels ont par la suite disparu, mais la prospérité se poursuivit pendant une bonne partie du 20e siècle, alors que les vacanciers commencèrent à faire place aux résidents d'été. Aujourd'hui, le lac Memphrémagog accueille d'un heureux mélange de résidents permanents, de vacanciers d'été et de touristes.

medium_memphre3.jpgPAYSAGES MAGNIFIQUES
Ce qu'il y a de merveilleux à propos du lac c'est que, malgré sa popularité, il n'a pas été défiguré par le surdéveloppement. Il est tout aussi magnifique qu'il y a 200 ans. Les monts Owl's Head - et sa station de ski sur la face nord -, Bear et Éléphant se dessinent encore majestueusement au-dessus de l'eau. Tout près de Magog, s'élève le mont Orford, autre station de ski et parc provincial.

Pendant la saison, les pêcheurs à la ligne arrivent en foule au pied d'Owl's Head, où l'eau atteint une profondeur de 107 m. (350 pi), où sont tapis des truites, des saumons ainsi que, selon la légende, le serpent marin Memphré. Les quelque 20 îles sur le lac attirent encore les mordus de voile, qui mouillent leur gréement au large des rives boisées. La grotte Skinner, jadis repaire d'un contrebandier légendaire, demeure encore bouche bée; sa gueule aux bords dentelés défie les canoteurs qui s'y aventurent. La mystérieuse île Province, ainsi nommée à cause de la frontière internationale (la "ligne de la province") qui la traverse, accueille encore des volées de goélands le long de sa longue barre de sable.

TÉMOINS DE L'HISTOIRE
Les noms de certains endroits sur le lac Memphrémagog témoignent aussi de l'histoire. Il suffit de penser à l'île Molson qui tire son nom de la grande famille de brasseurs de bière. Certains endroits rappellent d'anciens défricheurs : Austin, pointe Magoon, Knowlton Landing... D'autres toponymes sont de nature plus romantique : Cove Island, île Table à Thé (une des plus petites îles), les Trois Sœurs... D'autres encore renvoient au passé amérindien : Indian Point, Magog, pointe Wigwam...

medium_memphre1.jpgUn pont couvert enjambe la baie Fitch, un long bras du lac Memphrémagog qui s'étire vers le nord-est. C'est l'un des deux ponts survivants au Québec qui traversent un lac. La célèbre abbaye de Saint-Benoît-du-Lac surplombe la rive ouest du Memphrémagog en face de Georgeville. Magog, avec sa plage publique, sa vie nocturne trépidante et sa rue principale pittoresque, est une ville animée surtout pendant l'été et la haute saison du ski alpin. Des bateaux de croisière, en partance de Magog et de Newport, amènent encore les visiteurs pour des excursions en aval et en amont du lac. Les résidents d'été admirent toujours les fabuleux couchers de soleil au-dessus du mont Owl's Head. Sans doute, continueront-ils à le faire pendant de nombreuses années, aussi longtemps que le lac Memphrémagog continuera d'envoûter tous ceux qui posent les yeux sur lui.