Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: SELECT data, created, headers, expire, serialized FROM cache WHERE cid = 'variables' in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: UPDATE cache SET data = 'a:1286:{s:13:\"theme_default\";s:6:\"webmag\";s:13:\"filter_html_1\";s:1:\"1\";s:18:\"node_options_forum\";a:1:{i:0;s:6:\"status\";}s:18:\"drupal_private_key\";s:64:\"175846037716cd6c469a7116e74acc6bfebd069bee3f3e9e6da6122420a37a21\";s:10:\"menu_masks\";a:30:{i:0;i:127;i:1;i:125;i:2;i:121;i:3;i:63;i:4;i:62;i:5;i:61;i:6;i:59;i:7;i:58;i:8;i:57;i:9;i:56;i:10;i:45;i:11;i:31;i:12;i:30;i:13;i:29;i:14;i:28;i:15;i:24;i:16;i:22;i:17;i:21;i:18;i:15;i:19;i:14;i:20;i:13;i:21;i:11;i:22;i:10;i:23;i:8;i:24;i:7;i:25;i:6;i:26;i:5;i:27;i:3;i:28;i:2;i:29;i:1;}s:12:\"install_task\";s:4:\"done\";s:13:\"menu_expanded\";a:2:{i:0;s:17:\"menu-qahn-primary\";i:1;s:10:\"navigation\";}s:9:\"site_name\";s:34:\"Quebec Anglophone Heritage Network\";s:9:\"site_ in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: SELECT data, created, headers, expire, serialized FROM cache WHERE cid = 'variables:fr' in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: UPDATE cache SET data = 'a:7:{s:9:\"logo_path\";s:50:\"sites/all/themes/qahndru/images/qahn-header-fr.gif\";s:11:\"site_footer\";s:41:\"Copyright © 2010 Tous droits réservés.\";s:16:\"date_format_long\";s:15:\"l, j. F Y - G:i\";s:24:\"contact_form_information\";s:305:\"<p>Réseau du patrimoine du Québec (RPAQ),<br />\r\n3355, College, Sherbrooke, Québec, Canada,<br />\r\nJ1M 0B8.</p>\r\n\r\n<p>Tél : (819) 564-9595</p>\r\n\r\n<p>Téléc : (819) 564-6872</p>\r\n\r\n<p>Sans frais au Québec : 1 (877) 964-0409</p>\r\n\r\n<p>Vous pouvez aussi nous envoyer un message evec ce formulaire :</p>\";s:18:\"custom_search_text\";s:26:\"Rechercher dans ce site...\";s:9:\"site_name\";s:34:\"Quebec Anglophone Heritage Network\";s:21:\&quo in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 729

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 730

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 731

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 732
Printemps sur la ferme | Townships Heritage WebMagazine
Skip to main content

System Messages

MP3 Player cache updated.

Printemps sur la ferme

Version imprimableVersion imprimable

medium_springtime.1.jpgRÉPARATIONS
Après le long hiver dans les Cantons, le printemps annonçait le moment des réparations et des rénovations de la maison de ferme et des bâtiments. Avant de pouvoir aller travailler aux champs, il y avait beaucoup de travail à exécuter : remettre des bardeaux sur les toits, réparer ou remplacer les cheminées et les murs en pierre, commencer la construction de toute dépendance à ajouter aux bâtiments de ferme. Voilà seulement quelques tâches qui occupaient le fermier et sa famille dès le printemps arrivé.

CLÔTURES
Sitôt le sol dégelé, les vieilles clôtures devaient être réparées et, dans certains cas, on devait en installer des neuves. On envoyait les animaux dans les pâturages vers la mi-mai, alors les clôtures devaient être prêtes!

ÉPANDAGE DU FUMIER
Le fumier accumulé durant l'hiver devait être transporté sur des charrettes ou des traîneaux tirés par des chevaux jusque dans les champs. Le fumier représentait une matière première précieuse parce qu'il servait d'engrais - aujourd'hui encore - pour fertiliser les cultures.

BOIS DE CHANTIER
On disposait déjà de plusieurs des matériaux de construction nécessaires tels que le bois de construction et les bardeaux. Le fermier coupait régulièrement du bois pendant tous les mois d'hiver, ce qui lui permettait d'économiser du temps et de commencer ses travaux dès que le climat le permettait. On embauchait parfois des artisans comme des charpentiers, maçons et briqueteurs pour des travaux qui demandaient des compétences et des outils spéciaux. Goudronner les toits, peindre, blanchir les murs à la chaux constituaient des tâches à accomplir dès que la température commençait à se réchauffer en mai.

JARDINS ET CULTURES
Blé, orge, avoine et foin faisaient partie des cultures les plus répandues. Les besoins de chaque ferme variaient selon le nombre et le genre d'élevage de bétail. Le type de terre qu'un fermier cultivait influençait également son choix de cultures.

On semait les graines dans les jardins de légumes vers le mois de juin afin d'éviter les gels tardifs. Le jardin produisait tous les légumes pour la famille. Tout surplus pouvait être vendu. On plantait les pommes de terre à la mi-mai; elles constituaient une partie de l'alimentation de base en hiver. De plus, elles se conservaient très bien dans la cave.