Skip to main content

Pourquoi les Cantons de "l'Est"?

Version imprimableVersion imprimable

map_0.jpgSituée au sud-est de la province de Québec, la région des Cantons-de-l'Est est renommée au Canada et à l'étranger pour ses magnifiques paysages et son histoire.

Les mots "Cantons-de-l'Est" remontent loin. Géographiquement, ils font référence à cette vaste région du Québec, délimitée à l'ouest par les anciennes terres seigneuriales le long des rivières Richelieu et Yamaska; au sud par la frontière du Vermont; au sud-est par les frontières du New Hampshire et du Maine; et à l'est et au nord par les anciennes terres seigneuriales le long de la rivière Chaudière du fleuve Saint-Laurent. Créé par la Proclamation de 1792 par Alured Clarke, Lieutenant-gouverneur du Bas-Canada (Québec), ce vaste territoire fut subdivisé en cantons. Le processus prit plusieurs années pour finalement aboutir à la création de 95 cantons *.

Vers les années 1800, la région a commencé à se faire connaître sous le nom de Cantons-de-l'Est **. La raison de cette désignation demeure un sujet de discussion. La théorie veut que ces termes distinguent la région d'une autre, semblable mais plus ancienne, les cantons de l'ouest du Haut-Canada (Ontario). Cependant, ces termes peuvent aussi avoir été adoptés pour distinguer notre région des cantons à l'ouest de la rivière Richelieu et ceux le long de la rivière Outaouais.

Les termes "Cantons-de-l'Est" demeurent d'usage courant. Le premier équivalent en français, les "Townships de l'Est", fut remplacé au début des années 1858 par "Cantons-de-l'Est" dans l'usage populaire. Le terme "Estrie" a vu le jour vers 1940 et fut adopté officiellement en 1981 avec la création de la région administrative appelée "Estrie" qui ne correspond qu'à une partie des Cantons-de-l'Est historiques. Nombreux sont ceux qui préférent "Cantons-de-l'Est" au lieu du terme "Estrie", terme bureaucratique et sans fondement historique.

* Cette configuration ne comprend pas Saint-Armand, le long de la frontière du Vermont à l'est du lac Champlain, qui techniquement faisait partie de terres seigneuriales mais jamais désignées comme canton. Cependant, Saint-Armand fut colonisé par des Loyalistes et divisé en lots similaires à ceux dans les Cantons-de-l'Est. En général, on le considère comme faisant partie des Cantons-de-l'Est. Il comprend aussi tous les autres cantons créés ultérieurement du côté est du lac Mégantic et des rivières Arnold et Chaudière, entre la frontière du Maine et le confluent des rivières Chaudière et du Loup (Linière). Le dernier canton à être l'objet d'une proclamation fut celui de Louise et de Risborough en 1920.

** Il semble que le terme "Cantons-de-l'Est du Canada" fut utilisé sur un plan d'arpenteur datant de 1796.