Skip to main content

Pionniers américains : les Loyalistes (1783-années 1800)

Version imprimableVersion imprimable

medium_loyalists.1.jpgSelon la propre définition du gouvernement britannique, les "United Empire Loyalists" étaient des gens qui demeuraient en Amérique à l'époque de la Révolution américaine, des gens qui avaient volontairement supporté la Couronne britannique -- dans plusieurs cas, au prix de persécutions et de la perte de leur propriété -- et qui avaient émigré au Canada en 1783 ou peu après.

On dit souvent que les premiers colons dans les Cantons-de-l'Est étaient des Loyalistes. En effet, certaines familles loyalistes s'établirent dans la partie ouest des Cantons-de-l'Est dans les années 1780, surtout autour de la baie Missisquoi, mais elles étaient peu nombreuses. Plus tard, lorsque le secteur commença à se développer économiquement, des Loyalistes ont déménagé dans les cantons plus à l'est.

On octroya des terres à plusieurs Loyalistes pétitionnaires, même si tous ne s'y établirent pas. Parmi eux, on peut citer : Thomas Dunn (Dunham, 1796); Nicholas Austin (Bolton, 1797); Asa Porter (Brome, 1797); Samuel Gale (Farnham, 1798); Josiah Sawyer (Eaton, 1800); David Steward (Clifton, 1800); Hugh Finlay (Stanbridge, 1800); Samuel Willard (Stukely, 1800); Isaac Ogden (Stanstead, 1800); John Savage (Shefford, 1801); Edmund Heard (Newport, 1801); Luke Knowlton (Orford, 1801); Gilbert Hyatt (Ascot, 1803); Henry Ruiter (Potton, 1803); and others.

Les Loyalistes qui avaient reçu ces octrois devaient emmener avec eux un certain nombre d'associés pour les aider à défricher la terre. En réalité, très peu s'établirent sur ces terres.