Skip to main content

Le rêve Bombardier

Version imprimableVersion imprimable

medium_bombardier.family.jpg1942. Un villageois mécanicien se réveille avec un rêve, un rêve qui, éventuellement, aurait des répercussions internationales. Aujourd'hui, plus d'un demi-siècle s'est écoulé depuis que Joseph-Armand Bombardier a réalisé son rêve, a breveté le premier véhicule à chenilles, le B7, et a fondé L'Auto-neige Bombardier Limitée.

Les premières motoneiges Bombardier furent fabriquées pour des professionnels, entre autres pour le service postal, les taxis et les autobus scolaires. Puis survint la Première Guerre et la motoneige civile enrôlée pour service militaire. Les Alliés cherchaient un véhicule pour transporter les soldats sur les champs de bataille complètement enneigés. L'invention de Bombardier fut rapidement transformée en motoneige tout-terrain blindée, la Kaki. Plus de 1 900 Kakis, plus tard appelées Pingouins, furent construites sous contrat militaire. En 1948, les ventes de la compagnie Bombardier atteignaient 2,3 millions de dollars; en 1958, elles grimpèrent à plus de 3,5 millions.

ENGOUEMENT POUR LE SKIDOO
Puis, apparut le Skidoo et une toute nouvelle industrie vit le jour. Une annonce attira l'attention du public en amplifiant le côté sportif du véhicule à chenilles et muni de skis : "Les mordus de plein air qui cherchent de nouvelles émotions les trouveront avec le Skidoo Bombardier!" L'engouement se répandit rapidement partout au Canada et aux États-Unis, générant des ventes annuelles de 10 millions de dollars en 1964. Le succès du Skidoo fut assuré par l'expédition de 1968 au Pôle Nord, qui a démontré la fiabilité du produit, son endurance et sa solidité. Et la suite, dit-on, appartient à l'histoire!

medium_bombardier.bust_.jpgUSINE DE POINTE
Dernièrement, je me suis rendu à la nouvelle usine de Bombardier à Valcourt, où j'ai dû marcher plusieurs pâtés de maisons autour de l'extérieur de cette immense usine - j'avais laissé ma voiture dans le mauvais parc de stationnement. J'ai finalement rejoint l'entrée des visiteurs où mon amie de vieille date, Sherrie Maliche m'attendait pour me faire visiter le secteur Skidoo dans l'usine.

Cet endroit est incroyable! Les employés utilisent des bicyclettes pour circuler d'un secteur à l'autre! La surveillance est impressionnante, comportant des caméras partout et des portes qui s'ouvrent par mécanisme électronique. Des robots vont à toute allure ici et là selon leurs tâches programmées. Et des kilomètres et des kilomètres de convoyeurs livrent des pièces de motoneige. Nous faufilant entre les chariots à fourche et autres véhicules, nous avons finalement rejoint la cafétéria pour boire un café et faire le point sur notre aventure avant de nous rendre au Musée Bombardier.

medium_bombardierwooden.snowmobile.2.jpgMUSÉE J.-ARMAND-BOMBARDIER
Plus de 43 000 personnes visitent le Musée Bombardier chaque année. Les guides et les documents du musée sont bilingues. Le visiteur peut entrer directement dans le garage de Bombardier construit en 1926 et voir ses outils d'origine à l'endroit même où la motoneige a été inventée. Le garage comporte également une salle de projection où l'on peut voir documentaire sur la vie et l'œuvre du grand inventeur.

Avec l'Exposition Joseph-Armand-Bombardier, vous verrez les premiers véhicules expérimentaux de Bombardier, des véhicules à neige industriels à chenilles ainsi que les outils qui ont permis de fabriquer le Skidoo, et vous apprendrez sur la vie et l'époque de l'inventeur. Ne manquez pas de scruter la première invention de Bombardier et le premier pignon (roue d'engrenage) qu'il fit breveter en 1937, révolutionnant le système de chenilles à roue dentée qui s'insérait dans des gorges en métal.

medium_bombardierworld.skidoo.display.jpgBATMAN
Le thème de l'Exposition internationale sur la motoneige pourrait très bien se lire "La Grande Petite Machine", affectueusement surnommée ainsi par les gens "des terres de glace et de neige". Plus de 30 motoneiges de partout dans le monde sont exposées, y compris un modèle futuriste créé par le designer du Batmobile pour le film Batman.

Ce qui est le plus étonnant en parcourant le musée, c'est la découverte d'un autre Bombardier, le neveu de Joseph-Armand, Jean-Luc, qui avait lui aussi un rêve, celui de conquérir le Pôle Nord en Skidoo. En février 1968, il se joignit à une expédition menée par l'explorateur américain Ralph Plaisted. Le 7 mars, après avoir bravé des températures de -46,6 0C (-52 0F) et des pics de glace hautes de 19,3 km (12 mi), il atterrit à l'île Ward Hunt, le dernier morceau de terre avant l'océan Arctique et conquit le pôle sur sa "grande petite machine"!

Joseph-Armand Bombardier avait peut-être un rêve profond mais après l'avoir ressenti, je fus plus que désillusionné de voir mon propre songe se dégonfler comme un ballon en sortant du musée et regagnant le parc de stationnement. Mon auto n'a pas voulu démarrer. Tous les gadgets et inventions que je venais juste de voir ne pouvaient m'aider. Après avoir rejoint un garagiste, j'ai dû me faire remorquer jusque chez moi dans une vieille dépanneuse sans chauffage! Mais croyez-moi, l'excursion à Valcourt en valait largement la peine, les milliers de gens qui visitent le musée et l'usine Bombardier peuvent sans aucun doute en témoigner.