Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: SELECT data, created, headers, expire, serialized FROM cache WHERE cid = 'variables' in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: UPDATE cache SET data = 'a:1286:{s:13:\"theme_default\";s:6:\"webmag\";s:13:\"filter_html_1\";s:1:\"1\";s:18:\"node_options_forum\";a:1:{i:0;s:6:\"status\";}s:18:\"drupal_private_key\";s:64:\"175846037716cd6c469a7116e74acc6bfebd069bee3f3e9e6da6122420a37a21\";s:10:\"menu_masks\";a:30:{i:0;i:127;i:1;i:125;i:2;i:121;i:3;i:63;i:4;i:62;i:5;i:61;i:6;i:59;i:7;i:58;i:8;i:57;i:9;i:56;i:10;i:45;i:11;i:31;i:12;i:30;i:13;i:29;i:14;i:28;i:15;i:24;i:16;i:22;i:17;i:21;i:18;i:15;i:19;i:14;i:20;i:13;i:21;i:11;i:22;i:10;i:23;i:8;i:24;i:7;i:25;i:6;i:26;i:5;i:27;i:3;i:28;i:2;i:29;i:1;}s:12:\"install_task\";s:4:\"done\";s:13:\"menu_expanded\";a:2:{i:0;s:17:\"menu-qahn-primary\";i:1;s:10:\"navigation\";}s:9:\"site_name\";s:34:\"Quebec Anglophone Heritage Network\";s:9:\"site_ in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: SELECT data, created, headers, expire, serialized FROM cache WHERE cid = 'variables:fr' in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Table './qahn_webmags/cache' is marked as crashed and should be repaired query: UPDATE cache SET data = 'a:7:{s:9:\"logo_path\";s:50:\"sites/all/themes/qahndru/images/qahn-header-fr.gif\";s:11:\"site_footer\";s:41:\"Copyright © 2010 Tous droits réservés.\";s:16:\"date_format_long\";s:15:\"l, j. F Y - G:i\";s:24:\"contact_form_information\";s:305:\"<p>Réseau du patrimoine du Québec (RPAQ),<br />\r\n3355, College, Sherbrooke, Québec, Canada,<br />\r\nJ1M 0B8.</p>\r\n\r\n<p>Tél : (819) 564-9595</p>\r\n\r\n<p>Téléc : (819) 564-6872</p>\r\n\r\n<p>Sans frais au Québec : 1 (877) 964-0409</p>\r\n\r\n<p>Vous pouvez aussi nous envoyer un message evec ce formulaire :</p>\";s:18:\"custom_search_text\";s:26:\"Rechercher dans ce site...\";s:9:\"site_name\";s:30:\"Outaouais Heritage WebMagazine\";s:21:\"th in /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc on line 135

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 729

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 730

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 731

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/qahn/public_html/includes/database.mysql.inc:135) in /home/qahn/public_html/includes/bootstrap.inc on line 732
Le monde miniature de Louis-Émile Beauregard | Townships Heritage WebMagazine
Skip to main content

System Messages

MP3 Player cache updated.

Le monde miniature de Louis-Émile Beauregard

Version imprimableVersion imprimable

medium_miniatures.dudswell.2.jpgEntrer dans le Musée du patrimoine Louis-Émile-Beauregard revient à entrer dans le monde fantastique des Lilliputiens. Voyagez dans le passé et visitez le monde minuscule de Louis-Émile Beauregard où vous attend, tel que le dépliant l'assure, un étonnement garanti!

Le génie de Louis-Émile Beauregard (1922 à 1989), comme celui de Johathan Swift, stimule l'imagination. Son œuvre de 64 modèles réduits articulés et décors miniatures, fabriqués en bois et construits à l'échelle, saura captiver les enfants autant que les adultes. Vous pourrez découvrir de tous petits équipements de ferme tout à fait fonctionnels, une école de rang minuscule où la maîtresse enseigne à ses élèves et une cuisine où l'épouse fait cuire des biscuits sur un poêle à bois alors que son mari se repose sur sa chaise berçante tout en fumant sa pipe. Mais la pièce de résistance, c'est le magasin général, incroyablement détaillé, présente des étagères remplies de céréales, pots, vêtements et d'innombrables autres produits courants. Un fusil à deux coups, suspendu au mur du magasin s'ouvre pour y glisser des cartouches. La balance à côté du propriétaire du magasin fonctionne vraiment, tout comme le moulin à farine, les planches à laver et les moulins à viande derrière lui.

"JE PEUX SENTIR LEUR PRÉSENCE"
Avec l'impression d'être de la taille d'une montagne, comme Gulliver, je me suis retrouvé, émerveillé, dans un monde fantastique, un monde où les modèles réduits pourraient prendre vie à tout moment. Je vous jure que j'ai détecté un mouvement lorsque je me suis retourné brusquement. Heureusement, je ne suis pas le seul à ressentir ces effets. "Votre impression est exacte; c'est leur vie que nous regardons," me rassure la directrice du musée, madame Nancy Duchesne. "La personne qui a installé l'exposition a eu l'impression que les personnages étaient en vie et dans un état de mouvement constant; de nombreux visiteurs m'ont raconté qu'ils étaient certains d'avoir vu bouger l'un des personnages. Toutes les figurines sont en mouvement; aucune n'est statique. Alors, on tombe facilement dans le mouvement de l'action avec ces personnages. Lorsque je travaille tard le soir," poursuit Mme Duchesne, "je peux sentir leur présence et parfois même celle de Louis-Émile; et je sais que je ne suis pas seule. Ils sont avec moi."

medium_miniatures.dudswell.1.jpgMme Duchesne poursuit en expliquant que les personnages de M. Beauregard ont l'air si vivant parce que l'artiste demandait à sa fille de se tenir devant un miroir pendant qu'il sculptait ses personnages. Par exemple, il étudiait la façon dont les plis de ses vêtements tombaient et il transposait ses observations dans ses créations.

MAÎTRE DE POSTE ET SCULPTEUR
M. Beauregard, qui se considérait comme un sculpteur et un bricoleur, était maître de poste de métier et n'a jamais travaillé sur une ferme. Mais il tenait les fermiers en haute estime et aimait sculpter des équipements agricoles miniatures. "La machinerie agricole me fascine, disait-il. Je veux laisser un souvenir de leur passage." Si M. Beauregard et sa fille trouvaient une vieille pièce de machinerie toute rouillée, sa fille photographiait l'objet et M. Beauregard le mesurait. Il prenait toujours soin de sculpter son objet à l'échelle 1,5 po au pied (12,5 cm au mètre).

Louis-Émile Beauregard avait appris le travail du bois de son père. "Mon père me prêtait ses outils et je fournissais la créativité." M. Beauregard n'a jamais suivi de cours; il fabriqua ses modèles réduits pendant ses temps libres sur une période de onze années; il commença à l'âge de 55 ans. Certains de ces modèles réduits ont pris 40 ou 50 heures à créer; sa pièce maîtresse, le magasin général, a requis plus de 500 heures. Louis-Émile Beauregard s'était juré que ses objets d'art ne seraient jamais vendus tant qu'il serait vivant.

Après avoir parcouru le musée, ne manquez pas de vous rendre à Marbleton / Saint-Adolphe-de-Dudswell, l'un des plus magnifiques villages au Québec. Ce village recèle une riche histoire, des demeures historiques majestueuses et une architecture particulière des églises protestantes qui datent de 1837. Vous y trouverez la Forêt habitée de Dudswell, une forêt rustique située au cœur de la municipalité que rehaussent sept pistes de randonnée pédestre. Vous pouvez en profiter pour pique-niquer tout en vous prélassant dans la nature. Tant qu'à explorer la région, vous pouvez grimper une montagne, observer des chevreuils dans leur habitat naturel, pêcher dans l'un des nombreux lacs ou rivières ou jouer quelques trous au golf. Voici tout un paradis pour les touristes!