Skip to main content

Hydroélectricité

Version imprimableVersion imprimable

medium_hydro.jpgÀ ses débuts, la production hydroélectrique se retrouvait dans les mains de diverses compagnies locales de modeste envergure. Suite à la Première Guerre mondiale, la plupart de ces installations se verront contrôlées par deux grandes compagnies, la Southern Canada Power ainsi que la Shawinigan Water and Power, qui étendent leur réseau partout dans la région.

Une de ces installations, installée par la Southern Canada Power Company en 1929, était la centrale de Burroughs Falls, qui produisait environ 1 500 kilowatts d’électricité par heure.

Plusieurs villes feront l’acquisition de leur propre installation hydroélectrique sans compter des entreprises papetières ou manufacturières (comme la Dominion Textile à Magog).

Dans les années 1960, cependant, un mouvement de nationalisation plane sur la province et les compagnies d’électricité tombent sous la houlette de Hydro-Québec. Seules quelques villes garderont le contrôle de leurs régies municipales. Parmi elles, retenons Coaticook dont l’Hydro-Coaticook dessert encore la localité. Inaugurée en 1927, cette centrale générait près de 1 300 kilowatts d’électricité par heure – suffisament pour répondre aux besoins de Coaticook et permettant même l’exportation d’un petit surplus aux États-Unis.