Skip to main content

Henry Seth Taylor (1833-1887) : le première automobile du Canada

Version imprimableVersion imprimable

medium_seth.jpgHenry Seth Taylor était un bricoleur-né. Né à Stanstead en 1833, il adorait faire des expériences avec des machines. Au cours de sa vie, on dit qu'il a inventé plusieurs objets dont le premier divan-lit et un ancêtre d'une "machine parlante". Cependant, M. Taylor est surtout connu pour avoir construit la première automobile à vapeur au Canada, qu'il dévoila à l'exposition de Stanstead en 1867.

Des voitures autopropulsées existaient depuis des années lorsque M. Taylor présenta son propre modèle au public. En France, par exemple, en 1789, Joseph Cugnot avait construit un lourd véhicule à trois roues comportant une chaudière à l'avant et qui atteignait une vitesse maximale de 5 km à l'heure. Plus récemment, dans les années 1860, l'américain Sylvester Roper avait construit plusieurs véhicules à quatre roues sans chevaux. Ses véhicules à vapeur avaient été présentés dans des expositions agricoles dans différentes régions de la Nouvelle-Angleterre. L'un d'eux -- probablement un de ceux de M. Roper, mais non reconnu comme tel -- avait été présenté lors de l'arrivée d'un cirque forain dans la ville natale de M. Taylor en 1864. Il est possible que ce fut le premier véhicule motorisé présenté au Canada. Le "Stanstead Journal" s'extasia devant "la merveilleuse nouveauté d'un véhicule de route pouvant rouler sur les routes principales normales sans l'aide de chevaux ni autres animaux de trait!". Ceci se passait un an avant que M. Taylor commence à construire son propre véhicule. Excepté pour la localisation des chaudières, les deux véhicules se ressemblaient étrangement.

medium_buggy.jpgMême si d'aucune façon le premier de son genre, le véhicule de M. Taylor fut certainement le premier véhicule motorisé construit au Canada. Cependant, il ne remporta pas un grand succès. Lors de son dévoilement, devant une large foule, le véhicule tomba en panne -- un contretemps qui, selon le "Journal", détourna quelque peu l'intérêt suscité. Aucunement ébranlé, M. Taylor essaya encore l'année suivante, cette fois sans contretemps. Or, un jour, lors de son passage dans le village, M. Taylor et son véhicule furent impliqués dans ce qui pourrait être décrit comme le premier accident routier dans l'histoire canadienne. Alors qu'il descendait une côte abrupte, le véhicule commença à prendre de la vitesse, zigzagua hors de contrôle et s'écrasa dans le bas de la côte. Heureusement, M. Taylor, qui avait négligé d'installer des freins, a pu sauter à temps hors du véhicule. Ce fut une perte totale; frustré, l'inventeur abandonna cette voie et porta plutôt son attention sur la construction d'un yacht à vapeur.

Après avoir récupéré la chaudière pour son nouveau yacht, M. Taylor mit son véhicule au rancart derrière sa grange. Au décès de Henry Seth Taylor en 1887, l'invention avait déjà été oubliée de tous depuis longtemps. Plus d'un siècle plus tard, le véhicule fut découvert et amené aux États-Unis. Restauré, cette fois muni de freins, il fut ramené au Canada où il est maintenant propriété du Musée des sciences et de technologie du Canada. Recevant enfin la reconnaissance méritée, le premier véhicule canadien illustra un timbre de Postes Canada émis en 1993.